Altares, expert Data
nous suivre Twitter YouTube LinkedIn SlideShare
  • Altares, l'expert data 3.0
    Lecture journal

Altares, HEC Paris et l’Ecole 42 lancent le "NATU Challenge"

100 étudiants de HEC Paris et l’Ecole 42 ont 3 semaines pour comprendre les enjeux des professions intellectuelles réglementées et les projeter dans l’univers digital, en réinventant les modèles des experts comptables, avocats, notaires, huissiers, commissaires aux comptes, conseils financiers, venture capitalists, chasseurs de tête…

Vous êtes ici » Accueil » Actualités » Nos événements » Altares, HEC Paris et l’Ecole 42 lancent le "NATU Challenge"

Version imprimable de cet article Version imprimable
partager

Le NATU Challenge : l’ubérisation des professions réglementées

Altares, acteur de premier plan de la Data Economy, HEC Paris et l’Ecole 42 lancent un challenge innovant et d’envergure sur le thème de l’ubérisation des professions règlementées.

Le terme « Ubérisation » provient de l’entreprise Uber, qui a généralisé, à l’échelle planétaire, un service de voitures de tourisme avec chauffeur, en concurrence directe avec les taxis. Depuis, ce concept qui se généralise dans quasiment tous les domaines de l’économie, essentiellement grâce à la révolution digitale, remet en question les process Métier, les visions stratégiques et les relations Clients.
Dans ce contexte qui évolue à la vitesse grand V, et qui devient vital pour la pérennité des entreprises, Altares, accompagnée de professionnels des métiers réglementés, lance le NATU* Challenge avec HEC Paris et l’Ecole 42.

Un challenge unique, original… et disruptif !

  • L’implication de 100 étudiants de HEC Paris et l’Ecole 42
  • Une problématique d’innovation : comment le Big Data peut-il révolutionner les professions intellectuelles réglementées ?
  • La participation de professionnels : experts comptables, notaires, avocats, consultants…
  • Un défi : timing serré de 3 semaines pour la remise des projets
  • Un objectif ambitieux : délivrer un modèle applicable aux différents écosystèmes

Le principe est simple : d’un côté des professionnels représentant des métiers potentiellement disruptables, de l’autre une promotion d’étudiants en master, issue de HEC Paris, complétée par des jeunes de l’Ecole 42, qui devront comprendre les enjeux des divers métiers et les projeter dans l’univers de demain.

Ce challenge s’inscrit dans la Majeure Digital d’HEC, qui permet aux étudiants de travailler sur un sujet concret selon la méthode de « learning by doing ». Cette année, ceux-ci devront repenser les métiers réglementés qui subiront inévitablement une transformation digitale de leur processus : avocats, huissiers, notaires, experts-comptables, consultants, commissaires aux comptes, venture capitalists…

Les étudiants disposent de trois semaines pour interroger le panel de professionnels, comprendre les enjeux des divers métiers et les projeter dans l’univers digital, en proposant des modèles concrètement applicables aux différents écosystèmes. A l’issue du challenge, une restitution devant un jury de professionnels récompensera les meilleurs projets.

Qui sont les représentants des métiers ?
Le challenge accueille entre autre Jean Sephores (directeur de l’innovation, Ordre des experts-comptables), Eric Seyvos (cabinet d’audit et conseil financier BMA), Clémentine Delafontaine (SELARL Notaires associés), Guillaume Seligmann (avocat, associé du cabinet Cohen & Gresser), Bruno Van Overtveld (chasseur de tête), Vincent Truchetto (Consultant), Hugo Geismann (président du Cabinet de Conseil Thiga),Stéphanie Hospital (founder & CEO de One Ragtime, Venture Capital)….

Quel est l’enjeu de ce challenge pour HEC et Altares ?

  • Stéphane Madoeuf, directeur scientifique Major Digital à HEC Paris : En ligne avec le credo de HEC, "apprendre à oser", nous plongeons les étudiants dans la vie réelle et leur faisons résoudre de vraies problématiques métiers. Aux cotés des professionnels, les jeunes deviennent acteurs.
  • Laurence Augoyard, PDG d’Altares Dun & Bradstreet : Pour Altares, ce challenge avec HEC nous permet de penser l’avenir autrement avec nos clients, de réfléchir "out of the box". L’effet miroir est toujours bénéfique. Nos clients sont en général ouverts au changement, mais se posent des questions sur la mise en œuvre. Nous espérons que la jeune génération leur donnera quelques réponses concrètes. C’est aussi une façon pour Altares d’illustrer l’impact réel du digital, du big data et de la donnée au service de nouveaux modèles économiques, tant sur le plan culturel, managérial, qu’organisationnel. »
Les dates clés du NATU challenge
  • 25 novembre : kick-off meeting chez HEC Paris
  • 11 décembre : présentation de chaque expert Métier aux équipes
  • 14 et 15 décembre : ateliers, brainstorming, coaching
  • 16 et 17 décembre : travail de groupe, répétition pour la présentation des projets
  • 18 décembre : présentation au pré-jury – Jury final en plénière – Remise des prix

*NATU pour Netflix, Airbnb, Tesla, Uber, à l’instar de l’acronyme GAFA pour Google, Apple, Facebook, Amazon.

Version imprimable de cet article Version imprimable
partager
Je veux être informé(e) de l’actualité Altares